R.I.P suite: John MARTYN

Un départ naturel plus récent. Celui de John Martyn qui s’est éteint le 29 janvier 2009. Dans la discrétion il s’en est allé rejoindre Ron Asheton.

Un album paru en 1973 ‘Solid Air‘ l’avait révélé aux oreilles d’un public folk. Dédié à Nick Drake. Rugueuses et aériennes les chansons qui composent cet album marquent. Grognement de fauve, rencontre de la musique celtique et de chorus jazz, blues rural. Des accords simples, des textes ancrés dans le plaisir et la douleur se heurtent et aboutissent parfois à une poésie absurde. Jubilation tranquille et incroyable plasticité sonore. Juxtaposition d’un cauchemar poisseux, de rage et d’impuissance, de tourbillons névrotiques sans monologue surexplicatif. Partcipe à cet album Richard Thompson.

Ce musicien écossais comptait comme amateurs Steve Winwood, Eric Capton et bien d’autres.
Il fit ses débuts ses débuts lors d’une décennie qui aura mis en avant le retour d’une musique folk, du blues, du rock progressif. Tel un balladin acoustique, détaché de toute vision commerciale il traverse quatre decennies

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :