Archive pour septembre, 2008

LEXIE MOUNTAIN BOYS + DJ SPOOKY

Posted in Uncategorized with tags on septembre 26, 2008 by debloque

 Ce  disque  est  une  tentative de relier des artistes aussi divers que 
Marcel  Duchamp,  Vladimir  Mayakovsky, Antonin Artaud, Allen Ginsberg.
Selon le dj l’art représente une investigation permanente de l’humanité
dans  le monde. L’art nous donne de l’espoir et peut faire penser qu’un
autre  monde est possible. L’artiste espère que l’audition de cet album
vous y fera penser. La culture dj mix est l’exemple d’un renouvellement
continu. Elle recrée la vie en faisant un appel constant à la mémoire, au temps et à l’espace.
C’est aussi l’essence du sampling. Les ingrédients de ce disque appartiennent au passé mais sont ouïs au travers de ce mix sous un jour nouveau.

DJ SPOOKY: « Sound unbound »  XD658F
                                      

 

   Lexie Mountains Boys est une formation féminine et acappella originaire de Baltimore (USA).

A l’origine un groupe de scène ayant malgré tout réussi l’épreuve du disque. Celui-ci fut enregistré d’ailleurs dans une église et ce  qui lui donne un son des plus particulier. Le visuel est manquant  tant est haute en couleurs cette formation.

Voici un lien compensatoire: http://www.youtube.com/watch?v=Uxzps-lfdmw

Spontanéité totale des plus étonnante et surprenante. Attitude tribale.

Elles nous offrent une magnique expérience sonore basée sur des notions liées à des séjours dans des campements de  scouts. L’aspect religieux et communautaire est totalement absent. Dieu nous en préserve!!!

Rapidement se développe un chaos sauvage. Le chant devient plus osé et audacieux.  Les oreilles des amatrices/amateurs de Maja Ratkje, Joan La Barbara se dressent.

Interdiction de passer à côté de ce disque.   XL422H

 

 

 

                

Publicités

PLAYLIST NOISY CRESCENDO

Posted in Uncategorized on septembre 23, 2008 by debloque

Some Noise asbl

C/O Alain Bolle

PO BOX 43

1050 Brussels 5

Belgium

e-mail  info@somenoise.be

 

 

Voici la playlist correspondant au programme Noisy Crescendo diffusé le dimanche 06 mai 2007  sur les ondes de Radio Campus (92,1  fm entre 22h30 et 00h30.

Figurent sur cette playlist : Le label, LE NOM DU GROUPE/INTERPRETE : « La plage ». Le Titre de l’album. Le nom du distributeur. La référence du disque au sein des collections de la Médiathèque.

 

1/ Trikont : CANNONBALL ADDERLEY : « Walk talk ». Black & proud”. Konkurrent.

    K 1086.

 

2/ Silkbeat: ASSIF TSAHAR TRIO: „Ephemeral symbiosis, pt.2“. Ein Sof. Plainisphere.

    UT8435.

 

3/ Mule: OTHER TWO COMRADES: “Untitled”. Improvisation nin Shangai.

 

4/ 23 Five: JEAN-FRANCOIS LAPORTE: “Mantra”. Soundmatters. Metamkine.

    XL122M.

 

5/ Creeping Bent: FUTURE PILOT A.K.A.: “World associationh”. Secrets From The

    Clockhouse. Konkurrent. XF989F

 

6/ Hearring; MITSUHIRO YOSHIMURA: “On”. And so on. Metamkine. XY508R.

 

7/ Ground Fault: DAVE PHILLIPS: “An”. IIII. Metamkine.

 

8/ Pogus: BIG CITY ORCHESTRA: “Untitled”. Sound Effects Library, vol.2. Verge.

    XB423A.

 

9/ O.O. Discs: JERRY HUNT: “Talk slice”. Ground  Mechanic Convention Streams.

    Logos. UH423A.

 

10/ Ndn: EYELESS IN GAZA/LOL COXHILL: “Fragment”. Produce Country Bizarre.

      Sonic Rendez-Vous. XE977E.

 

11/ Pogus : FELIX WERDDER : « The tempest ». The Tempest – Electronic Music. Verge.

 

12/ Rhino:  NICO: “Julius Caesar”. The Frozen Borderline. Warner. XN498Y.

 

13/ Helenscardale: MATT SHOEMAKER: „Untitled“. Spots In The Sun.  Metamkine.

      XS313Z

 

14/ Psychotica: THERAMIN: “Near the Saint Leonard river”. We Were Gladiators.

      Mandai. XT334Y.

 

15/ Terp: GETTACHEW MEKURIA + THE EX & GUESTS: “Moa Ambissa. Konkurent.

      MK9933.

 

16/ Tzadik: GORDON MUMMA: “Than particle”. Live Electronic Music. RM. XM939C.

 

17/ Pan; BISSEROGV SISTERS: “Azti postilam shadenichergi“. Three Generations.

      Music & Words. MN5522

 

18/ Music For Expanded Ears: KATO HIDEKI: „8/9 n°1“. Turbulent Zone. Bertus. UK1334.

 

19/ Southern Lord : THE HIDDEN HAND : « Dark horizons ». The Resurrection of Whiskey.

      Pias. XH549K.

 

20/ Staubgold: JANET CARDIFF: “ The missing voice”.  Various-Hauneted Weather.

      Konkurrent. X 379V.

 

21/ Stradivarius: FRANCO DONATONI: „Darkness“. Times Future. Lavial. FD7578.

 

22/ Outro Brasil: SIBA: “Poeta sambador”. Fuloresta  do Samba. L’autre Distribution.

      MI1355.

 

23/ Radioworm : HEKR : « Jingle ».

 

24/ Improvised Music From Japan : TETUZI AKIYAMA/MARTIN NG : « Kyua scattered ».

      Oimacta. Metamkine. UA2083.

   

 

 

 

 

 

NOISE ADDICT (playlist du 21 septembre 2008)

Posted in Uncategorized on septembre 22, 2008 by debloque

NOISE ADDICT 21/9/2008
____________________—

1) EVANGELISTA: « The fronzen dress ». Hello, Voyager. 2008 – ConstellationXE761B

2) ASVA: « B.R.A.D.: 2008 – Southern Lord. XA829R.

3)  FOR A FEW (more) DECIBELS I

4) CHARLEMAGNE PALESTINE + TERRY JENNINGS + TONY CONRAD + ROBERT FELDMAN + RHYS CHATHAM
    « Fundamental D flat group » 1974 – Algha Marghen. XP051Q

5) HASWELL &HECKE: « Movement 2 ». Blackest Ever Black. 2007 – Warner classics. XH278Q

6) FOR A FEW (more) DECIBELS II

7) PRURIENT: « Lust end » + « Shield (epilogue) » And Still, Wanting. 2008 – No Fun Productions. XP907G

8) FOR A FEW (more) DECIBELS III

9) WILD BILLY CHILDISH & THE BUFF MEDWAYS: « Have mercy« . The Xfm Sessions. 2008 – Damaged Goods.
    XC345S

10) FOR A FEW (more) DECIBELS IV

11) MAHJONGG: «  »Problems ». Mahjongg. 2008 – K Recs.  XM067V

12) GROUND ZERO: ‘VT’ Live 1992. 2008 – Doubtmusic.    

13) FOR A FEW (more) DECIBELS V

14) GROUND ZERO: ‘VT’ Live 1992. 2008 – Doubtmusic. (suite)  XG889O

15)  WILD BILLY CHILDISH & THE BUFF MEDWAYS: « ??? ». The Xfm Sessions. 2008 – Damaged Goods.
    XC345S

16) EVANGELISTA: « Truth is Dark Like Outer Space « . Hello, Voyager. 2008 – Constellation.  XE761B

RADIO ON film de Christopher Petit [1980] VR0140

Posted in Uncategorized with tags on septembre 15, 2008 by debloque

1980 ou 1981une année charnière.  Je cesse d’accorder un intérêt suprème et exclusif à la musique  pour m’initier doucement au cinéma. A Charleroi mis à part dans de rares ciné clubs il  nétait guère aisé de voir des films en V.O.

Heureusement qu’existe le cinéma Le Parc géré par des pères jésuites qui tout en étant les gardiens de la morale faisaient preuve d’une grande ouverture cinématographie. Je me souviens encore entendre l’un d’eux  dire « était-il vraiment nécessaire de montrer ce sein » ou bien encore les parties intimes n’étaient pas vraiment nécessaires n’est-ce pas ».

Le cinéma allemand était à son apogée. Je m’abreuve de  l’oeuvre de Wim Wenders,  Fassbinder, Margarethe Von Trotta,  Volker Schlöndorff.  Sont souvent projetés aussi les films de Angelopoulos, Tarkovsky.

Depuis lors mon regard sur la vie est devenu bien plus sombre. Je remercie ces artistes de m’avoir aidé à perdre mon innocence. And I mean it!!!!

Semaine passée  je me trouve au cinéma Nova. Plongé dans la salle obscure j’observe les images du film Radio On.  Je n’avais pas pris la peine de lire le programme mais immédiatement me sont venues à l’esprit des images de Alice dans les Villes, Au fil du temps etc…. de Wim Werders. Et pour cause un véritable road movie nous conduit vers Brighton ou le protagoniste principal cherche à connaître les raisons du suicide de son frère.  Il abandonne tout: le boulot, sa famille, son appartement, son cadre habituel.

Une photographie superbe. Un scénario très mince permet au spectateur de faire son propre cinéma. Une magnifique lenteur à contre courant.

Méditation dans une Grande-Bretagne désolée. Paysage urbain à l’abandon et glauque. Architecture délabrée.

La B.O.  est constituée de morceaux assez populaires et répandus à l’époque (Devo, Ian Dury, Lene Lovitch….

Sting apparaît aussi. Son rôle est bref mais sa présence est marquante. D’autres personnages sont croisés: un soldat dont l’attitude violente est conduite par la pratique d’un boulot qu’il déteste, une femme allemande déconnectée de son pays natal.  Angoisse existentielle entretenue par un manque de sens.

Ce film fut co produit par Wim Wenders dont l’empreinte est sans doute un peu trop présente.

UN ROMAN de Denis Guedj « Villa des hommes)

Posted in Uncategorized on septembre 12, 2008 by debloque

 Je viens de terminer la lecture du livre ci-dessus cité.  je ne le recommande qu’à moitié sauf si vous vous montrez sensible à la naissance d’une amitié entre deux hommes que tout devrait séparer.

Facture classique.

Puis- je vous entretenir d’une crise d’un genre très particulier?… Une crise qui a frappé les mathématiques dans leur chair. Moi qui vous parle, j’ai été responsable de la plus grave crise que les mathématiques ont subie depuis les Grecs ! Vingt-trois siècles parsemés de petits bobos sans conséquence et faciles à soigner. Jusqu’à ce que je débarque. « Crise des fondements », ont diagnostiqué mes confrères. Vous-même Monsieur Matthias, si j’ai bien compris, vous êtes employé, avant la guerre, à saper les fondements de la société. Eh bien moi, on m’accuse d’avoir sapé ceux des mathématiques ! Vous voyez bien que nous ne sommes pas réunis par hasard. « . 1917, en Allemagne. Au soir de sa vie, Hans Singer (inspiré par le mathématicien allemand Georg Cantor, père de la « Théorie des Ensembles « ) est admis en hôpital psychiatrique. 11 y a déjà séjourné à plusieurs reprises mais, pour la première fois, il va devoir partager sa chambre de la Villa des hommes avec un jeune soldat français, conducteur de locomotive, libertaire et  » héros malgré lui « . Ces deux hommes, que tout semble opposer, vont. peu à peu, apprendre à se connaître et lier une amitié

 

Denis Guedj est mathématicien et professeur d’histoire des sciences et d’épistémologie à l’université Paris-VIII. Il a écrit de nombreux romans parmi lesquels: «La Méridienne» (Robert Laffont, 1997), «Le Théorème du perroquet» (Seuil, 1998), «La Bela» (Seuil, 2001), «Les Cheveux de Bérénice» (Seuil, 2002), et des essais: «La Révolution des savants» (Gallimard, 1988), «L’Empire des nombres» (Gallimard, 1996), «La gratuité ne vaut plus rien» (Seuil, 1997), «Le Mètre du monde» (Seuil, 2000).

Il s’est fait connaître au grand public avec le célèbre « Théorème du perroquet » roman roman qui sera traduit en 20 langues et dans lequel il réalise l’incroyable prouesse de « faire aimer » les mathématiques aux plus récalcitrants !

 

 

FESTIVAL: « Come, arrow, come! » XF273S

Posted in Uncategorized on septembre 10, 2008 by debloque

Groupe constitué d’un noyau composé de deux chanteuses soeurales:  Alexis et Lindsay Powell ainsi que d’une série de musiciens plus ou moins ‘guest’ se partageant batterie, percussion, guitare électrique, kalimba, piano à pouce, guitare électrique etc…

L’inspiration est clairement tirée de décennies depuis lontemps révolues (60’s + 70’s).  Ne pas avoir de passé serait ne pas avoir d’avenir? Les racines sont à la fois ‘folk’ mais aussi un tantinet psychédéliques.  Les harmonies vocales sont soutenues par une forte section rythmique  dont les acteurs font plus que de la figuration.

Difficile  de penser que ces musiciens baignent dans un milieu urbain (Brooklyn) tant le climat dégagé est pastoral, campagnard, champêtre.

Nostalgie d’un monde révolu ou régnait concorde entre les êtres et harmonie avec les lieux de vie? 

Ce groupe souffre de trop de décalages sagissant du spatio ou du temporel.

NOISY CRESCENDO (playlist)

Posted in Uncategorized on septembre 5, 2008 by debloque

Bonjour,

Ce blog est resté endormi depuis la mi juillet 2008.

Je vous annonce ici son réveil.                

Attendez-vous à voir  2 ou 3 ajouts chaque semaine.

 

Merci pour votre patience……..

Alain

Some Noise asbl

C/O Alain Bolle

PO BOX 43

1050 Brussels 5

Belgium

e-mail  info@somenoise.be

 

 

Voici la playlist correspondant au programme Noisy Crescendo diffusé le dimanche 22 avril 2007 sur les ondes de Radio Campus (107,2 fm entre 22h30 et 00h30.

Figurent sur cette playlist : Le label, LE NOM DU GROUPE/INTERPRETE : « La plage ». Le Titre de l’album. Le nom du distributeur. La référence du disque au sein des collections de la Médiathèque.

 

1/ Cold Blue :  MICHAEL FAHRES : « The tubes ». The Tubes. Impetus. XF040C.

 

2/ High mayhem: OUT OF CONTEXT:  “Mightfire”. Wenomadmen.

 

3/ Inrockuptibles: JUST JACK: “I talk too much”. Various-Objectif 2007, vol.1.

 

4/ ???????: PHILARETORDRE: “C’est coo; que tu sois là”. ?????????

 

5/ Wolf :  COW COW DAVENPORT : « My own maxi blues ». B.O.B. (Best of the blues).

    Parsifal. KD0442.

 

6/ Tutu: BROTHER VIRUS: “Glockner of notre hu-dame”. Happy Hour.  UB7875. Choice.

 

7/ Ipecac: DÄLEK: “Lynch”. Abandoned Language.  Bertus. KD0157.

 

8/ Nexsound; ZAVOLOKA VS KOTRA: “Stay”. To Kill The Tiny Groovy Cat.  Lowlands.

    XZ214C

 

9/ Adaadat: STRANGE ATTRACTION VS DISINFORMATION: “Untitled’.

    Circuit Blasting. , Lowlands. XS845Q.

 

10/ Sony: BERTOLD BRECHT: “Mack the knife”. September Songs The Music of Kurt

      Weill.  SONY. Ew3501;

 

11/: Small Voices: DUOZERO: “Prana”. Esperanto. Lowlands. XD962R.

 

12/ Rune Grammofon: ARVE HENRIKSEN: “Strojon”. Strjon. Konkurrent. UH5053.

 

13/ Upset The Rhythm: BARR: „Complete consumption“. Summary. Pias. XB158B.

 

14/ Ecm: ROBIN WILLIAMSON: “Tre praices of the mountains hare”. The Iron Stand. ,

      Bertus. XW662K.

 

15/ Cold Blue Music: CHARLEMAGNE PALESTINE: “A sweet Quasimodo”.  Verge.

 

16/ Pogus: LEO KUPPER: “Le rêveur au sourire passager ». Impetus. XK965C

 

 

17/ Ace-Fu : AQUI : « Action ». The First Trip Out. Conspiracy. XA648B

 

18/ Improvised Music For Japan: HACO/VIEW: “Start up + no wave”. Improvised Music

      From 2002.  Metamkine. X 436E.

 

19/ Em: NOAH CRESHEVSKY:  „In other words’. The Tape Music Of Noah Creshevsky.

     Metamkine. XC856Q.

 

20/ Touch & Go: COCOROSIE: “Werewolf”. The Adventures Of Ghost Horse And

      Stillborn. Konkurrent. XC553T.

 

21/ Cut: GÜNTER MULLER: „Reframed 3“. Reframed. Metamkine. UM9284.

 

22/ Ytterbium: GENERAL MAGIC:  „Sub Schwelle“. Various-Soundtrack For Variable

      Fiction Directed by Chatomsky. Conspiracy. X 861A.

 

23/ Improvised Music For Japan: TETUZI AKIYAMA/MARTIN NG: “????”.

      Oimacta. Metamkine. UA2083.